Loulou Morisod

Loulou Morisod, retraitée de la ville de Carouge, reste présente et active dans la vie carougeoise. Elle est notamment secrétaire du Cartel des sociétés carougeoises qui organise la grande fête populaire qu’est la Vogue.

 

Loulou, mère de Chloé enseignante de 34 ans, a besoin de s’engager pour défendre sa ville de Carouge. C’est pour cela, qu’Il y a quatre ans, à peine retraitée, elle a présenté sa candidature pour le conseil municipal. Élue, elle s’est investie dans la vie politique carougeoise pour défendre ce qui lui tient à cœur : placer au centre des débats les carougeoises et les carougeois.

 

Actuellement chef du groupe socialiste élu, Loulou, forte d’une expérience nouvelle, se rend compte qu’il est de plus en plus impératif de se mobiliser pour que notre commune maintienne le bien-être de ses habitant dans ses préoccupations prioritaires.

 

Loulou qui ne méconnait pas l’importance des efforts nécessaires pour que Carouge, à son niveau, occupe sa place dans une politique environnementale indispensable, entend, dans le même temps, qu’une politique d’équilibre social, de frein aux inégalités et d’écoute des préoccupations des carougeoises et des carougeois soit présente, forte et dynamique.

 

C’est pour cela que Loulou a décidé de présenter, à nouveau, sa candidature pour la prochaine législature.

 

Notamment :

 

  • Loulou est particulièrement motivée pour que nos enfants puissent rester à Carouge et trouvent leurs places dans les logements que la collectivité s’est donné les moyens de construire ou d’acquérir par le biais de nos fondations carougeoises.

 

  • Loulou veut veiller à ce que nos jeunes trouvent, à Carouge, les moyens et les aides nécessaires pour un emploi légitime, et s’assurer que l’on ne lésine pas sur les efforts pour cela.

 

  • Loulou, enfant de Carouge, aime sa ville, toutes ses préoccupations politiques vont dans le sens d’une amélioration de la vie quotidienne des habitants de notre ville. Pour Loulou tous les projets doivent répondre à cet objectif et toute proposition qui soit susceptible d’amoindrir la qualité de vie des citoyens est à rediscuter.

  • 2297312 - copie
  • 2297312w - copie