La Pipelette parue dans le Carougeois du 22 décembre 2015.
La Pipelette parue dans le Carougeois du 22 décembre 2015.

Dans le numéro du 22 décembre 2015 du journal « Le Carougeois », sous la rubrique « La Pipelette », a été publié un petite article dont je vous donne lecture :

La Pipelette

… qui a les oreilles qui traînent dans Carouge a entendu dire qu’un appartement dans les Tours avait été mis à la disposition d’une famille de migrants. La Pipelette conseille aux Carougeois qui aimeraient revenir dans leur commune d’origine de se laisser pousser la barbe, de se faire passer pour un Syrien en roulant les « r » et de se présenter à la mairie comme migrant. Pas de dossier à remplir, pas d’attente et, cerise sur le gâteau, probablement une aide financière.

La Pipelette se demande si être Carougeois ou d’origine carougeoise est encore un atout aux yeux des autorités…

En effet, l’attribution de cet appartement a fait l’objet d’une annonce officielle de Madame la conseillère administrative Anne Hiltpold en ce même Conseil dans sa séance du 19 novembre 2015. La Commune, au début des années 80, avait déjà attribué trois appartements à des familles vietnamiennes qui fuyaient le régime communiste d’Hanoï.

Le rédacteur qui a commis ces lignes se cache courageusement derrière l’anonymat que confère un pseudonyme. Le texte cité en préambule stigmatise une famille de réfugiés fuyant leur pays dévasté par la guerre et incite à la haine par des insinuations xénophobes et racistes.

Ces allusions et sous-entendus font furieusement penser à une certaine presse qui a sévi en France dans les années 30 et sous le régime de Vichy. En effet, si dans l’article incriminé vous changez le mot « syrien » par le mot « juif », cela prend immédiatement une tout autre tournure et devient immonde. Cela aurait très vraisemblablement, à juste titre, provoqué une intervention immédiate de la LICRA. Comme l’a écrit Berthold Brecht « le ventre est encore fécond d’où a surgi la bête immonde ».

Madame Hiltpold, pensez-vous réagir à cette article, car comme message de bienvenue dans la Commune, on peut mieux faire.

Ah oui …, j’allais oublier. Plusieurs éminentes personnalités de la Commune étaient barbues : François Vibert, Pierre Hiltpold et plus récemment Nicolas Walder qui, à ma connaissance, ne cherche pas d’appartement ….

Bernard Bocquet, Conseiller municipal